Le Deal du moment : -42%
Aspirateur robot iRobot Roomba 981
Voir le deal
579 €

Aller en bas
MmeLonguet
MmeLonguet
Admin
Messages : 113
Date d'inscription : 01/09/2019
https://cours-de-francais.forumactif.com

CT2 : La tribu des Zo'é Empty CT2 : La tribu des Zo'é

le Dim 29 Sep - 20:53
Second sujet de contraction de texte. Ne reprenez ni les titres, ni les références de la source dans votre texte final. N'oubliez pas d'indiquer le nombre de mots de votre devoir achevé. Et bien sûr, n'hésitez pas si vous avez des questions.

Le tour du monde des dernières tribus : les pacifiques Zo'é d'Amazonie

Par Frédéric Lewino
SOURCE : LE POINT.FR, NO. 201908, INTERNATIONAL, VENDREDI 16 AOUT 2019

L'Amazonie compte encore une cinquantaine de tribus dites « isolées », dont les contacts avec l'extérieur sont et ont été rares. Parmi celles-ci, il y les Zo'é installés dans le Nord de l'État brésilien du Para. Ils appartiennent aux peuples de langue Tupi et passent pour être le dernier peuple intact d'Amazonie. Chez eux, la guerre, l'agressivité, l'envie, l'égoïsme sont inconnus. Mais oui, c'est possible !
Ces Indiens préfèrent la solidarité, les rires, la danse, le chant et rêvasser dans leur hamac. L'amour n'est même pas source de jalousie ou de conflit. Hommes et femmes (soulignons-le) peuvent prendre plusieurs compagnons.

Missionnaires évangéliques
Aujourd'hui, il reste environ 300 Zo'é vivant dans une quinzaine de villages. Jusque dans les années 1940, ils ne savaient pas qu'un homme blanc pouvait même exister. Les chanceux ! Puis ils ont croisé la route de quelques chasseurs de jaguars, puis d'orpailleurs et de collecteurs de noix du Brésil. Mais ces rencontres sont restées épisodiques. Il faut attendre les années 1970 pour que la Funai (Fondation nationale de l'Indien, qui élabore la politique brésilienne appliquée aux tribus) enregistre l'existence des Zo'é.
C'est à partir de ce moment que le malheur s'abat sur ce peuple joyeux et innocent. Les missionnaires évangéliques brésiliens apprenant l'existence de ces âmes païennes se jetèrent dessus comme la misère sur le monde. Dès 1982, ils s'installent en bordure de leur territoire avec l'intention de les convertir. Mais dans un premier temps, les Zo'é qui n'ont que faire d'un Christ crucifié restent en retrait.

Le poturu dans le menton
Ils poursuivent leur vie des plus agréables. Ont-ils faim ? La forêt est un immense garde-manger gratuit sans jamais de rupture de stock. Admirables chasseurs, ils se gavent de singes, toucans, poissons, tapirs. Cependant, respectueux de la nature, ils ne tuent que pour assouvir leur faim, et jamais sans avoir demandé pardon à leurs futures victimes. Lorsqu'ils abattent une mère, ils récupèrent ses rejetons pour les adopter comme animaux de compagnie sans jamais les tuer. Et bien sûr, on peut compter sur eux pour ne pas les abandonner lorsqu'ils partent en vacances... Alors c'est qui les sauvages ? Eux ou nous ?
Question fruits et légumes, ils n'ont qu'à se servir. Ce qui ne les empêche pas de cultiver un peu de manioc. La nourriture est partagée entre tous les membres du clan. C'est tellement naturel que la langue Zo'é ne possède pas de mot pour dire merci ! Semi-nomades, ils partagent de grandes habitations avec d'autres familles le temps de cultiver leurs lopins de terre. Sinon, le reste de l'année, ils se dispersent dans la forêt établissant leurs campements où les fruits sont mûrs. Dans ce climat chaud et humide, point besoin de vêtements. Sinon un petit étui pénien en lanières de palmier pour les hommes, des plumes blanches autour du front pour les femmes. Petite coquetterie propre aux Zo'é, une tige de bois enfilée dans le menton, appelée poturu.

Pas de chef
Entre les membres du clan familial, pas de chef, pas de chaman. Chacun sait parfaitement ce qu'il a à faire. Et si, chose extraordinaire, deux individus viennent à se chamailler, ils sont illico plaqués au sol pour y être chatouillés au ventre par les femmes. Impossible de résister au rire. La querelle est terminée ! Comme la quête de nourriture n'occupe qu'une petite partie de leur quotidien, les Zo'é occupent le reste du temps à s'amuser. Ils dansent, ils chantent, ils jouent ou encore ils prennent le temps de rêvasser dans leur hamac. Le pied intégral sans boulot, métro, dodo, chômage et impôts. Nous rêvons d'une société du loisir ? Les Zo'é l'ont inventée.
Quant à l'amour, pas de règle. Chaque homme et chaque femme peut s'unir à plusieurs conjoints simultanément. Voilà encore qui resserre les liens entre les membres du clan. Souvent un mari épouse les filles que sa compagne a eu d'autres hommes. Une fois par an, c'est la fête. Tous les membres de la tribu se rassemblent pour rire, chanter et échanger les nouvelles.

Épidémies
Bref, pas plus paisible et heureux que les Zo'é jusqu'au débarquement des missionnaires en 1982. Après cinq ans d'efforts et de discours apaisants, les évangélistes parviennent à gagner leur confiance en leur offrant de petits services. Par exemple, en soignant les petits bobos. Mais voilà, au lieu de leur apporter la foi, les missionnaires leur transmirent de nombreuses maladies comme la grippe et le paludisme, inconnus dans cette partie de l'Amazonie. Les Indiens tombèrent comme des mouches. Un quart de la population y passa. En désespoir de cause, les religieux firent appel en 1991 à la Funaï dont la première mesure fut de les virer. Et d'interdire le territoire des Zo'é à tout étranger. Peu à peu, ceux-ci se remirent des épidémies.
Pour autant les Zo'é ne sont pas tirés d'affaire, car la pression s'exerçant sur leur territoire est de plus en plus forte. Déjà, ils sont envahis par les chercheurs d'or si fortement armés que même les patrouilles gouvernementales n'osent pas s'y frotter. Beaucoup de jeunes Indiens, attirés par le monde extérieur, quittent leur forêt protectrice pour tomber entre les mains de personnes qui les exploitent sans scrupule. Et puis, il y a l'avancée irrésistible des champs de soja. Un rouleau compresseur quasiment impossible à arrêter. D'autant plus, aujourd'hui, que le nouveau président du Brésil, Jair Bolsonaro, est partisan de livrer la forêt amazonienne à tous ceux qui veulent l'exploiter.
Dans l'ombre, il y a aussi les missionnaires qui attendent leur revanche. N'est-ce pas grâce aux églises évangéliques que Bolsonaro a pu être élu ? Les soldats de Dieu affûtent déjà leurs armes. Le temps des Conquistadors est de retour. Les Zo'é ainsi que la cinquantaine de tribus isolées sont appelés à disparaître. Sauf miracle.
jadekurz
jadekurz
Messages : 34
Date d'inscription : 03/09/2019

CT2 : La tribu des Zo'é Empty Re: CT2 : La tribu des Zo'é

le Lun 30 Sep - 21:24
Pour cette contraction de texte J'ai fait 273 au lieu de 250 est-ce que ses beaucoup trop ? je doit faire 250 mot pile ?
MmeLonguet
MmeLonguet
Admin
Messages : 113
Date d'inscription : 01/09/2019
https://cours-de-francais.forumactif.com

CT2 : La tribu des Zo'é Empty Re: CT2 : La tribu des Zo'é

le Lun 30 Sep - 22:19
Bonsoir,
Votre texte doit comporter 250 mots, avec une marge de plus ou moins 10%, c'est-à-dire entre 225 et 275 mots. Vous êtes donc tout juste dans les règles.
Contenu sponsorisé

CT2 : La tribu des Zo'é Empty Re: CT2 : La tribu des Zo'é

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum